Découvrir, visiter

Histoire et patrimoine

Ambrugeat est une petite commune riche en histoire et en patrimoine

Ambrugeat (Ambrujac en occitan) est une commune française située dans le département de la Corrèze en région Nouvelle-Aquitaine. Ses habitants sont appelés les Ambrugeacois et les Ambrugeacoises.

ce village de Corrèze, en région Nouvelle-Aquitaine, prend place à une cinquantaine de kilomètres de Tulle, dans l’arrondissement d’Ussel. Il se situe sur les bords du lac de Sèchemailles, à proximité de Meymac, Combressol et Millevaches.

Peuplé depuis de nombreux siècles, le territoire d’Ambrugeat s’est développé tranquillement, prenant peu à peu l’allure qu’il présente aujourd’hui. La commune a notamment connu un premier essor au Moyen Âge, notamment avec la construction de son château toujours visible aujourd’hui.

Le charmant village d’Ambrugeat continue d’attirer les visiteurs pour son calme loin du tumulte citadin, autant que pour la beauté de son patrimoine architectural et culturel.

En entrant dans la commune, vous pourrez admirer la beauté du château du 12ème siècle transformé au 16ème, qui est en réalité une ferme fortifiée construite par Charles VII. Ne manquez pas de prendre le temps de découvrir l’église Saint-Martin édifiée au 13ème siècle, connue pour son clocher pignon du 1ème siècle et son magnifique retable du 18ème.

Le village regorge de sites magnifiques à découvrir à l’instar des maisons du 17ème siècle qui habillent les hameaux de Lafond et Besse ou encore des croix qui jalonnent les lieux.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

À l’entrée de la commune, château d’Ambrugeat datant des 12ème – 16ème siècles, fortifié en 1444 par Jacques de Valon avec la permission de Charles VII. Le château, transformé en ferme, a gardé une tour.

En 1444, Jacques de Valon obtient de Charles VII la permission de fortifier le château d’Ambrugeat, avec tourelles d’angle. La famille de Valon porte le nom de Boucheron d’Ambrugeat. L’un d’eux fut un fidèle compagnon du roi Henri IV qui disait de lui: “d’Ambrugeat m’est venu joindre avec tous les siens, châteaux en croupe, si il eut pu”.

Le chevalier François Darche fut seigneur d’Ambrugeat. Le château fut reconstruit dès le 16ème siècle ; remanié au début du 17ème siècle dans ses parties hautes ; restauré avec adjonction d’ouvertures au 19ème siècle ; et reconstruction d’étable au 19ème siècle. L’ensemble était constitué d’un logement, d’une grange, et de parties fortifiées.

Malheureusement, cet édifice ne peut pas être visité car c’est une propriété privé.

chateau de ambrugeat 19 b 1

Au centre du village, l’église Saint-Éloi et Saint-Martin du 13ème siècle, remarquable avec son clocher pignon triangulaire à trois baies cintrées du 16ème siècle ; à l’intérieur derrière l’autel, se trouve un grand retable du xviiie siècle. Elle est inscrite à l’Inventaire général du patrimoine culture

eglise 13e 16e 19e

Quelques monuments de la commune :

  • À Besse : croix de granite du 16ème siècl
  • Lafond et Besse : maisons du 17ème siècle
  • Croix du village de Lafond
  • Bac en pierre, très ancien, accolé à la maison Chassagnac, au milieu du village de Beynat, Marius Vazeilles, érudit local, signale ce bac-lavoir très ancien.

Dans ce même village, il existe deux autres bacs remarquables. Le deuxième est situé dans le four à pain, très ancienne construction de la maison Madesclaire-Aumarchand. Le troisième est installé sur la terrasse de la maison des familles Chèze Sailly Chassagnac. Ce dernier bac, en granite, d’un diamètre de 0,90 cm et d’une hauteur de 0,95 cm de forme ronde est entièrement taillé à la main. Il constitue manifestement une pièce très ancienne d’une incontestable valeur archéologique.

Histoire de la commune

  • 1308 : l’évêque de Saint Léonard de Noblat met fin aux querelles entre les deux curés d’Ambrugeat.
  • 1370 : la totalité des terres de Barsanges est rattachée à la paroisse d’Ambrugeat.
  • 1436 : Pierre de Coux est curé prieur d’Ambrugeat.
  • 1453 : le roi Charles VII fait renforcer le château d’Ambrugeat.
  • 1502 : Huges de Beynette fonde une vicairerie à l’autel de la Vierge et une communauté de quinze prêtres est installée à Beynat d’Ambrugeat.
  • 1554 : François Granier est prieur d’Ambrugeat.
  • 1558 : il est procédé à l’arpentage de la commune.
  • 1592 : le roi Henri IV reçoit le soutien du seigneur d’Ambrugeat.
  • 1598 : des recherches sont effectuées sur les titres de noblesse d’Ambrugeat.
  • 1599 : Murat Antoine est curé d’Ambrugeat
  • 1647 : Gilbert du Boucheron vend les cens rentes justices haute et basse et moyenne du village de Besse d’Ambrugeat.

Personnalités liées à la commune

  • Jean-Martin Darche, (famille d’Arche de Pessan), seigneur d’Ambrugeat, lieutenant-général du Présidial de Tulle en 1749.
  • Martial Brigouleix (1903-1943), alias Beaudouin, résistant, Compagnon de la Libération, assassiné comme otage par les Allemands le au mont Valérien.
  • André Désassis (dit « Darius »), résistant martyr né en 1920 au village de Lassagne et mort en avril 1944 après un emprisonnement douloureux à la prison de Limoges.
  • Bernard Mazaud (1923-2013) peintre-mosaïste et ancien résistant.
Ambrugeat four a pain 19e
Ambrugeat ancienne mairie et maison decole
Ambrugeat ancienne photo cafe et epicerie
Ambrugeat ancienne place de leglise1